Le château de Donnafugata



Le château de Donnafugata est situé à 15 kilomètres environ de Ragusa. Malgré son nom, il ne s’agit pas d’un véritable château médiéval, mais d’une riche demeure noble de la fin du XIXe siècle.
Ce nom serait d’origine arabe, ce qui correspondrait au nom du site.
Une légende raconte que la princesse Blanche de Navarre, qui avait été emprisonnée par le comte Bernardo de Cabrera, seigneur du comté de Modica, arriva à s’enfuir à travers les galeries qui amenaient dans les campagnes autour du bâtiment. Le château a été édifié sur la vieille structure d’une tour du XIIIe siècle. Une partie de l’édifice, dont la tour, remonte à la moitié du XVIIIe siècle, mais dans l’ensemble le grand édifice est dû au baron Corrado Arezzo, qui le fit réaliser un siècle après, en insérant sur la façade principale, en style néo-gothique qui rappelle également le style vénitien, la très belle loggia avec ses élégants arcs trilobés.

L’édifice se développe sur une superficie de 2500m2 avec 122 pièces. L’étage noble conserve le mobilier de l’époque; on y accède par un grand escalier monumental en pierre bitumineuse (typique de la région de Ragusa, riche de bitume et huile minérale). Impressionnants le salon des blasons, avec des fresques qui recouvrent les murs représentant les blasons des anciennes familles siciliennes, le salon des glaces, la salle de la musique, la salle du billard, et la très peu probable (si on se remet à l’histoire, mais liée à la légende) chambre à coucher de la princesse de Navarre. Les pièces, les salles et les couloirs sont décorés de stucs et fresques. Le château est entouré d’un jardin luxuriant qui s’étend sur presque 8 hectares avec des grands arbres de ficus et d’autres plantes exotiques. À son intérieur on trouve un labyrinthe, un petit temple circulaire, une ancienne coffee-house en style néo-classique (une sorte de café privé de l’époque) et des grottes artificielles.



loader loading
Opération en cours...